mercredi 13 août 2008

Rapport Confrontation AdR : Wolfen contre Griffon

Pendant la trève estivale de la Ludothèque, les occasions de se faire une partie sont plus rares. J'ai donc accepté avec plaisir l'invitation de Perno pour faire une deuxième partie de Confrontation, l'Age du Ragnarok. En voici le rapport (mais quelques erreurs ont pu être commises vu que l'on ne maîtrise pas encore toutes les règles). Chaque camp se compose d'un peu plus de 3500 points.

Les dignitaires du Temple du Nord font une pause dans un petit bastion du Griffon lors d'un de leur voyage et une meute des Collines du Crépuscule les choisit comme proie.

Vous trouverez les photos commentées de la partie dans cette galerie.

La meute Wolfen suit les règles standards alors que les références disponibles ne permettent pas de constituer une armée du Temple du Nord "légale". J'ai donc choisit d'utiliser les deux artefacts de Thurbard pour autoriser cette modification de l'ordre de la bannière.

Le scénario Invasion était très en faveur des Wolfens qui disposaient de trois unités en éclaireur (les Traqueurs d'Ombre, l'unité de Serethis et sa Lance des Brumes et l'unité de Grands Crocs bénéficiant de l'avantage des Collines du Crépuscule). C'est donc très logiquement qu'ils s'imposent.

Cependant, les Griffons ont montrés qu'ils étaient tout à fait capables de s'imposer grace à leur puissante Cavalerie, leurs furieux Tempiers, leurs Tireurs d'élite et surtout leur sens tactique très développé (Initiative et capacité à faire rejouer une unité déjà activée).

La multiplicité des règles spéciales associées aux peuples, aux unités, aux héros et à leurs artefacts font que le jeu n'est pas évident à prendre en main. Nous referrons bientôt de nouvelles bataille pour mieux le maîtriser bien en profiter. Il y a là un vrai potentiel ludique !

1 commentaire:

perno a dit…

Bon... Comme l'a dit Simon, le jeu est beaucoup moins facile d'accès qu'AT-43, son homologue futuriste. Beaucoup plus de règles spéciales et certains points (comme la gestion du moral) sont bien plus complexes. Au final, nous avons fait pas mal d'erreurs sans lequelles la partie se serait certainement mieux passée pour moi.
Ceci dit, ma défaite revient principalement à deux erreurs tactiques cruciales de ma part.
1° je n'ai pas bien exploité le potentiel de ma cavalerie lourde. Je n'avais pas réalisé qu'elle était si "lente" et l'ai donc déployée trop loin. Résultat, elle n'est pas intervenue avant le 3° tour ce qui était bien trop tard...
2° j'ai aussi gaché le potentiel d'une unité de templiers en l'affectant à la défense des fusilliers. J'aurais du laisser ceux-ci se débrouiller tous seuls (avec un peu de chance, ils auraient pu éliminer à eux seuls leurs adversaires) ou alors, à la limite, j'aurais du laisser les lanciers en réserve. Là, les templiers ont gaché leur potentiel pour pas grand chose. D'autant que les fusilliers n'ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent du coup.
En tout cas le jeu a du potentiel. Vivement mes scorpions ! :)